• 12 / Apr / 2024
Fermer

Reportage :Satisfaction sexuelle chez la femme parlons -en!

Il est évident que l’un des piliers fondamental du mariage au-delà du sentiment amoureux, c’est naturellement le sexe. Bien sur chacun des deux conjoints y va avec ses astuces, ses fantasmes et ses goûts. Les femmes, puis qu’elles sont la racine première du bon fonctionnement d’un mariage, sont au centre de cette analyse à laquelle nous nous prêtons .Sont-elles réellement satisfaites au lit? la réponse dans ce reportage.

De la façon dont la plupart sont éduquées , parler de sexe n’est pas toujours aisé.Cependant, il est l’un des principes qui poussent à l’union sacrée vu que toutes les religions sont unanimes sur l’abstinence avant le mariage. Ce qui est la source des frustrations , de la masturbation en cachette, etc.

 Anta  résidant  à  la Médina, trouve cette situation regrettable que d’avoir à ne pas satisfaire son épouse « dans mon cas je n’ai aucuns soucis par rapport à cela, mon mari et moi veillons chacun au plaisir sexuel de l’autre. Mais je trouve ces hommes qui n’y veillent pas indigne d’avoir une épouse. Le mariage et le sexe sont deux faits qui ne peuvent aller l’un sans l’autre, cela étant il est nécessaire de le faire certes mais de le faire bien. » Ironise Mme Sy

Souvent un sentiment de gêne ou de honte poussent les femmes à ne pas parler de leur insatisfaction au lit à leur époux .Il y’a des hommes qui une fois satisfait en oublient celle de leurs épouses .C’est du moins l’avis de Odette  pour qui la situation sexuelle de son mariage est un peu tendue « mon mari est d’un égoïsme qui me laisse sans voix lors de nos rapports sexuels. Une fois sa libido satisfaite, je ne compte plus, il se couche, dort et me laisse complètement frustrée; c’est écœurant. »Explique-t-elle sur un ton mélancolique.

Toutefois, il serait préférable que les femmes parlent de ce sujet à leurs maris. De la même manière que la sexualité est un fait dont on ne peut se passer, la communication est aussi au même titre d’une importance capitale. Ne dis-t-on pas que la femme en sa qualité d’épouse a le devoir de ne pas dormir avec son conjoint alors qu’un malentendu plane au-dessus de leur tête ? Mme Ba est très d’accord avec cela d’ailleurs elle souligne « si mon mari ne me satisfaisais pas, je me ferai un plaisir de le lui dire car c’est mon devoir. Le plaisir sexuel lors d’un rapport doit être ressenti dans les deux sens .La honte ou le gêne n’ont pas lieu d’être entre un mari et sa femme ».tonne t’elle

Si pour certaines la sexualité dans leur couple est en parfaite harmonie, pour d’autre telle n’est pas réellement le cas. Toujours est-il que toutes les femmes formulent le souhait d’être aussi satisfaites que leurs hommes au lit ou encore beaucoup plus prise en compte lors des découvertes de plaisir charnel.

 STG : AISSATA NDIAYE