• 26 / Sep / 2021
Fermer

Célébration de la Journée Internationale de la Femme Africaine

 Le 31 juillet a été consacré Journée de la femme africaine, à l’occasion du premier congrès de l’Organisation panafricaine des Femmes qui s'était tenu au Sénégal, le 31 juillet 1974. Une époque où les peuples africains commençaient peu à peu à se libérer de la tutelle des pays colonisateurs. Les objectifs prioritaires devenaient alors la libération totale du continent africain, l'élimination de l'apartheid et l'instauration d'une justice commune qui défende les droits de l'Homme en tant qu'être humain.

    La date historique de 1962 qui a été retenue cette année-là renvoie à une réunion des femmes de tout le continent à Dar es Salam en Tanzanie. Lors de cette rencontre, l’initiative de la militante féministe malienne, Awa Kéita, avait permis de créer la première organisation de femmes: la Conférence des Femmes Africaines (CFA). Cette conférence, qui a été promulguée par l’Organisation des Nations Unies un an plus tard, a évolué de différentes façons depuis les dernières décennies, permettant une solidarité reliant le monde entier.

Résultat de recherche d'images pour


     Depuis cette date, bien que méconnue, beaucoup de chemin a été parcouru tant sur les domaines de l’éducation, de la santé et de l’entrepreneuriat chez les femmes. De nombreux projets ont également été mis sur pied et n’attendent que les financements de bonnes œuvres.

Résultat de recherche d'images pour

    Dans plusieurs pays d’Afrique en ce jour des rencontres ont eu lieu afin de discuter de ces projets et de l’évolution de ceux mis en place les années passées. En cette journée, nous souhaitons bon vent à toutes ces associations qui de par l’Afrique et le monde se battent pour l’émancipation de la femme africaine.

    La route est encore longue mais unies, rien n’est impossible.


Monica Kalla-Lobé.