• 18 / Jun / 2021
Fermer

Six points clés pour réussir votre entretien d'embauche

Les recruteurs face à leur besoin de personnels qualifiés et compétents ont recourt à des méthodes plutôt originales. Il est donc important pour le demandeur d’emploi de se préparer à l’entretien d’embauche. Voici 6 conseils à suivre pour réussir son entretien :



1-Faire attention à sa e-reputation 

L'e-réputation est un anglicisme qui consiste en une image véhiculée ou subie par une personne physique ou morale sur internet ou autres supports numériques. Il s'agit de la réputation numérique d'un demandeur d'emploi sur laquelle va se baser le recruteur pour pouvoir cerner son interlocuteur. Ces informations, le recruteur va pouvor les consulter sur les réseaux sociaux le plus souvent avec Facebook, instagram, Linkedin etc. Il est donc conseillé de bien maitriser son image numérique en saisissant son nom sur les moteurs de recherche de temps à autre.

 


2- La ponctualité

Vous ne devez jamais être en retard pour un entretien d’embauche. Même si vous devez être en avance par rapport au recruteur, Faites-le !!! Il ne doit en aucun cas vous attendre, vous êtes celui qui cherche du travail, pas lui. En cas d'imprévu, prévenez l'entreprise et faites votre mea culpa. Cela est considéré comme la moindre des politesses. Après l'entretien, vous pouvez même renouveler vos excuses par mail, pour faire comprendre à quel point cela ne fait pas partie de vos habitudes.



3- Le Dress-code

En entretien le recruteur vous juge à hauteur 55% sur l’habillement, 38% sur la gestuelle et 7% seulement sur ce que vous dites. Il est donc conseillé de porter une tenue de ville correcte adaptée au milieu dans lequel vous voulez travailler. Exprimez votre style personnel, il n’y a pas lieu de mettre la panoplie complète de cadre de bureau, veste costume et cravate… soyez-vous-même !!!



4- Les questions récurrentes

Ce sont des questions pièges qui sont devenues des classiques dans l’entretien d’embauche. Il est noté des réactions de stress des demandeurs d’emploi lors de cette étape de l’entretien. Ces questions sont les suivantes:


 « Que savez-vous de notre entreprise?» : l'entreprise auprès de laquelle vous postulez s’assurera de l’intérêt que vous lui portez. Les recherches que vous ferez sur l'entreprise avant l'entretien ou lors de la rédaction de la lettre de motivation vous seront d'une grande aide. Que vous soyez jeune cadre ou expérimenté, il faut toujours se présenter en entretien avec une grande connaissance de l'entreprise, de son organisation, de son fonctionnement, de ses valeurs ainsi que du service que vous voulez intégrer.

 

 « Parlez-moi de vous » : il ne s’agit pas d’un monologue racontant votre vie depuis votre tendre enfance jusqu’à aujourd’hui. Le test consiste à avoir une idée de votre capacité à synthétiser vos propos qui doivent avoir un lien avec le poste à pourvoir et vous. Appliquez la règle des 4C (Court, Clair, Cohérent et Concis).

 

« Vos forces et vos faiblesses » : C’est une question sur laquelle beaucoup de demandeurs d’emploi font des erreurs en voulant peindre un tableau d’eux-mêmes à la perfection.

Qu’il s’agisse de vos points forts ou de vos points faibles, optez pour le juste milieu. Relativisez vos points faibles avec des formules comme « Je suis parfois trop… ». Évitez les phrases trop banales comme « je suis impatient » ou « je tends à être perfectionniste ». Il est conseillé  de justifier ses forces par une liaison d’avec votre expérience professionnelle, votre formation ou vos loisirs.



5- Eviter les tics de langage

Tout le monde a des tics de langage mais il y en a qu’il faut éviter lors de l’entretien d’embauche. Les recruteurs ne badinent pas avec ceux-là. Il est donc mis dans cette liste de tics à proscrire les "hein", "heu", "quoi" qui ponctuent les phrases, et ce, même si vous êtes un peu stressé. De même que les fautes de français : plus jamais de "si j'avais su, je n’aurais pas venu" !




6- Conclure l’entretien

La manière dont vous mettez fin à un entretien est très importante. Cela donne une idée de l’importance que vous accordez à ce poste, de votre désir à obtenir ce poste. Donc pour montrer votre intérêt à ce poste, il est vital, lorsque le recruteur vous demande à la toute fin si vous avez des questions, d’avoir noté dans un coin de votre tête les points sur lesquels vous voulez des approfondissements. Cela signifie que vous vous projetez déjà dans le poste et que vous prenez les choses à cœur. Enfin, il est de rigueur de remercier votre interlocuteur, de lui dire au revoir et, encore mieux, de saluer les autres personnes qui vous ont accueilli.

 

Benoit Gueye