• 07 / Jul / 2020
Fermer

Tout savoir sur le Slow Sex ?

Il paraît que « le temps, c’est de l’argent ». Il faut être toujours plus productif, faire les choses plus rapidement pour en faire plus ! Le slow sex, c’est l’exact opposé. Pour certains, la recherche du plaisir passe par la pleine conscience. Ralentir pour mieux prendre conscience de ce que l’on fait et de ce que l’on ressent. Aujourd’hui, nous vous proposons de ralentir la cadence et de prendre encore plus de bon temps en mode escargot avec votre partenaire grâce au slow sex.

Le slow sex, qu’est-ce que c’est ?

Le fait que la femme du XIXè et du début du XXème siècle n’était qu’un outil à la procréation et ne devait se complaire que dans son rôle de mère (et non de femme) a laissé de profondes marques chez la femme d’aujourd’hui : aujourd’hui encore, une femme libérée sexuellement est parfois mal perçue par la société. Son droit au plaisir commence enfin à être reconnu mais la manière dont certains hommes font l’amour est encore emprunte du passé : il faut prendre son pied, vite, et parfois sans faire réellement attention au désir et au plaisir de sa partenaire.

Le slow sex, c’est totalement l’opposé de cette pratique.

Hérité du système de pensée tantrique, une voie spirituelle hindouiste, il consiste à « ralentir et à être pleinement présents à chaque instant de la relation sexuelle au lieu de faire l’amour d’une façon si intensément tournée vers l’orgasme que nous passons à côté de la possibilité de ressentir de subtiles nuances tout au long de l’union sexuelle ». N’oubliez pas cette image qu’on emploie souvent quand on parle de sexe : les mecs seraient des essences, explosifs, alors que les femmes seraient des diesels et mettraient plus longtemps à s’allumer et à trouver leur rythme.

Le slow sex  serait donc très adapté pour faire jouir les femmes !

Mais quels sont les avantages du slow sex  ?

1. La conscience de soi et de l’autre

Vous savez qu’elle aime les caresses à tel endroit et qu’elle peut jouir très vite ainsi? Caressez-la à un autre. La notion de lenteur induite par le slow sex incite à ne pas aller à l’orgasme le plus rapidement possible, au contraire : elle incite à découvrir le corps de l’autre et, du coup, son propre corps. Le slow sex n’incite pas tant à la pénétration, mais plus aux caresses, aux massages, à la tension d’un regard, à la présence de l’autre. L’idée, c’est aussi de se débarrasser de cette sexualité quasi mécanique : préliminaires (juste le nécessaire), pénétration, et clap de fin.

2. Le slow sex pour prendre du temps pour vous et pour elle

Prendre son temps est devenu un luxe dans notre société, mais vous en avez parfaitement le droit.

Prendre du temps pour soi est d’ailleurs essentiel si on ne veut pas faire un nervous breakdown et finir en burn-out au travail.

Dans le cas du slow sex, faire l’amour longtemps et prendre votre temps vous permettra d’apprécier l’instant présent, d’autant plus que vous serez conscient que vous pourriez être en train de faire autre chose.

3. Oublier la performance

La performance, la rentabilité, la société. Mais encore une fois, l’environnement dans lequel nous évoluons a une incidence sur ce que nous sommes et ce que nous faisons et ce, que nous en ayons conscience ou pas.

Sur les sites pornos, on voit des hommes au sexe gigantesque en train de faire l’amour à des femmes pendant des heures sans jamais fatiguer (et sans avoir de crampe, chapeau l’artiste). Cela a créé chez les hommes qui visitent ces sites un sentiment d’infériorité et un stress énorme. « Le sexe, ça doit être comme ça, je dois faire aussi bien, aussi vite, aussi fort ! » De vrais Jeux Olympiques ! Seulement voilà, le sexe, ça ne doit pas forcément être comme ça. C’est propre à chacun et chacun a ses propres désirs et ses propres attentes.

Le slow sexe, ça marche comment ?

Dans un lieu propice, confortable, lumière un peu tamisée, bougies parfumées et, pourquoi pas, de la musique très douce. N’hésitez pas à vous servir de cette playlist slow sex qu’on a spécialement créée pour vous ! Et éteignez votre téléphone ! Vous pouvez faire tout ce qui vous chante tant que vous en êtes pleinement conscient et cette conscience passe par la lenteur. Pourquoi ne pas dresser une cartographie complète du corps de votre partenaire ? L’important, c’est de prendre son temps. Vous pouvez également tester le strip-tease sophrologique, qui consiste à imaginer que chaque vêtement est un complexe ou un souci dont vous vous défaites au fur et à mesure que vous vous dénudez.

Conclusion : Le slow sex, c’est pour vous si :

-       Vous en avez marre des « diktats » du porno

-       Vous êtes prêt à prendre beaaauuucoup de temps avec votre partenaire.

-       Vous voulez vivre une nouvelle expérience.

                                                      Allez-vous  testé le slow sex ?


Paula OGOUNWOLE