• 29 / Oct / 2020
Fermer

Comment bien manger pendant le Ramadan

       Un mois de jeûne, sans rien manger ni boire, du lever au coucher du soleil…, telles sont les conditions du Ramadan qui vient de débuter pour tous les musulmans du monde. A l’issue d’une journée de jeune, les plats riches et caloriques sont très tentants afin d’avoir l’illusion de manger à sa faim et de combler ce vide que l’on ressent au moment le plus difficile d’une journée sans nourriture. Mais, se ruer trop tôt et sans préparation sur la nourriture entraîne des conséquences désagréables pour le jeûneur : crampes d’estomac, coliques et même malaises circulatoires. Après un jeûne, les organes digestifs doivent se réhabituer lentement à travailler. Nous vous proposons donc quelques conseils pour apprendre à bien gérer son jeûne surtout lorsque ce rituel à lieu comme cette année pendant l’été.

    Le Ramadan est l’un des cinq piliers de l’Islam inscrit dans les versets coraniques du prophète Mohammed (PSL). Il rend le jeûne obligatoire dans une période de vingt-neuf à trente jours selon le calendrier lunaire. Chaque année, cette période est avancée d’environ onze jours pour suivre au plus près ce calendrier.

  Durant ce mois de Ramadan, les pratiquants ne doivent ni manger, ni boire, ni avoir de relations sexuelles du lever au coucher du soleil.

  Certaines personnes sont cependant dispensées de jeûne lorsque cela peut aggraver leur état de santé :

-       Les enfants en bas âge

-       Les femmes enceintes, allaitantes ou en période de menstruation

-       Les voyageurs

-       Les vieillards

-       Les personnes malades ou en disposant pas de toutes leurs facultés mentales

     Lorsque le jeûne est rompu de manière volontaire ou involontaire, les jours non jeûnés doivent être rattrapés soit sur une période plus longue, soit par un don aux pauvres.

    De manière générale, il est recommandé aux musulmans de faire de ce mois béni « un mois de retraite physique, de méditation, d’abstinence et de repos ».

    D’un point de vue médical, les principaux risques du jeûne sont d’affaiblir l’organisme, de provoquer des malaises ou la déshydratation pendant la journée. Afin d’éviter ces désagréments, il est essentiel de savoir bien manger et ce dès la rupture du jeûne.  

   LA RUPTURE DU JEUNE EN 3 ETAPES :

Au coucher du soleil, il n’est pas question de prendre un repas gargantuesque pour être certain de tenir jusqu’au lendemain. Au contraire, les professionnels de la nutrition recommandent de prendre 3 repas à différents intervalles pour compenser les repas pris habituellement.

-       A la rupture, il faut commencer par une collation composée de produits naturellement sucrés comme des figues, des dattes, du melon, des graines, des noix, des salades de fruits ou des compotes. Les sucres rapides contenus dans les pâtisseries et viennoiseries ne stockent pas correctement l’eau. Elle n’est donc pas correctement utilisée par la suite. Une à deux fois par semaine, on peut tout de même se faire plaisir.

-       Au dîner, avant d’aller se coucher : un bouillon ou un potage léger au menu afin de favoriser l’hydratation pendant la nuit. On peut accompagner ce repas de fruits de mer, de poisson, de viande blanche et de légumes.

-       Avant le lever du soleil, c’est le repas le plus important de la journée car étant le seul permettant de tenir durant tout le jeûne. Le mieux est d’associer dans une soupe trois ingrédients : la viande, le fromage et les féculents… le plat marocain « harira » répond bien aux critères de consistance. Comme ce repas est pris très tôt le matin, il est conseillé aux pratiquants de se rendormir juste après si possible. En effet, un repas comme celui-ci ne se digère pas pendant le sommeil, au réveil, on aura donc gagné 4 à 5 heures d’énergie ce qui n’est pas négligeable dans la journée.

    Pendant la journée, il faut à tout prix éviter de parler trop car cela crée une dépense énergétique tout en augmentant la déshydratation. Le mieux est de profiter des pauses de la journée pour se mettre au calme, se détendre et se reposer.

     Les musulmans célèbrent la fin du jeûne autour d’un repas lors de l’Aid. A cette occasion, les familles musulmanes préparent des pâtisseries en grand nombre, à consommer avec modération ! Il est cependant nécessaire de rappeler que le Ramadan n’est pas une occasion de manger à profusion mais au contraire de faire abstinence et de réguler tous ses excès conformément aux recommandations de la religion.

 Il faut donc considérer quelques règles durant les jours qui suivent le jeûne:

- Manger par petites portions

- Mâcher longuement chaque bouchée.

- Manger lentement et s'arrêter dès que le sentiment de satiété se manifeste.

- Savourer consciemment la nourriture.- Utiliser des ingrédients frais.

- Eviter les mets peu digestes (viande, fromage à pâte dure, fritures).

- Renoncer au fast-food et aux repas pré cuisinés.

- Utiliser peu de sel, assaisonner avec des herbes aromatiques.

- Consommer peu de sucre

- Eviter l'alcool, le café et les cigarettes.

- Boire beaucoup.

- Eviter les laxatifs.

    En suivant ces conseils, vous serez assuré d'avoir un mois de Ramadan serein et à la fin duquel au souci de santé chronique dû à une mauvaise gestion du jeûne ne se manifestera. 

 

Monica Kalla-Lobé.